Vernissage de la création partagée du groupe Bataille
lundi 10 septembre 2018 à 17h30 à Cité Seniors (rue Amat 28, à Genève)
Entrée libre

La Marmite et la Comédie de Genève se sont associées pour coproduire un parcours culturel interrogeant le thème de(s) valeur(s). De l’hiver à l’été, accompagné par les médiateurs culturels Laure Gallegos et Nicolas Joray, le Groupe Bataille a réuni des bénéficiaires de Cité Seniors autour d’un certain nombre de rendez-vous :

  • le spectacle Unitile de Foofwa d’Imobilité et Jonathan O’Hear coproduit par la Comédie de Genève et par l’adc.
  • l’exposition Die Welt als Labyrinth au MAMCO qui questionnait – entre autres – les notions de la gratuité et du don.
  • la rencontre avec la sociologue Nathalie Heinich auteure d’un ouvrage salué par la critique sur le thème Des valeurs. Aux fondements de nos jugements et opinons.
  • la projection au Cinélux du film Zelig de Woody Allen sur le relativisme des valeurs.

Chaque groupe constitué par La Marmite achève son parcours par la cristallisation de ses représentations et sentiments dans une forme réalisée en dialogue avec un.e artiste.
La performance Avec Bataillepour 7 personnes avec casques d’écoute et un musicien improvisateur– proposée le 10 septembre prochain a ainsi été conçue par les participant-e-s du Groupe Bataille avec le musicien et improvisateur biennois Jonas Kocher.

Cette performance d’une vingtaine de minutes s’inspire directement des expériences vécues au sein du Groupe Bataille durant les sorties et rencontres plus haut évoquées. Elle reflète certains aspects qui ont été observés et traités lors des spectacles, expositions et autres rencontres : non-hiérarchie, suppression de la distance scène-public, chaos, hasard, etc. Elle a un caractère hautement expérimental dans le sens qu’elle n’a pas été répétée en amont et que son résultat est relativement improbable et à découvrir en même temps par le public comme par les participants !

Retours sur la performance
Par Nicolas Joray (médiateur culturel) et Laure Gallegos (médiatrice culturelle)

Assis·e·s à des tables et dispersé·e·s dans l’espace, les participant·e·s et médiateur·trice portaient des casques d’écoute reliés à un lecteur MP3. Celui-ci diffusait des instructions préalablement pensées et enregistrées par Jonas Kocher. Instructions qui faisaient écho aux différents moments que nous avons vécus durant ce parcours. Par exemple, l’enregistrement nous demandait de décrire un objet que nous avions apporté, de réciter des phrases qui avaient été prononcées durant nos rencontres, de rire ou d’effectuer quelques mouvements.

Le tout composait ainsi une partition à plusieurs voix et corps qui donnait à voir et à entendre des fragments de ce que nous avions vécu autour de la thématique des valeurs. Les sons souvent discrets produits par l’accordéon de Jonas Kocher fonctionnaient comme le liant de cette performance. Le fait que les participant·e·s étaient dispersé·e·s dans l’espace et intervenaient à tour de rôle impliquait une écoute attentive de la part des spectateur·trice·s. Cette écoute attentive, nous avait affirmé Jonas Kocher précédemment, est une valeur qu’il trouve importante et qu’il essaie de véhiculer dans son travail.

Le nombre d’auditeur·trice·s présent·e·s convenait bien à cette écoute attentive, intimiste. Une dizaine de personne a assisté à la présentation.

Certaines participantes nous ont affirmé que c’était leur première expérience du genre. D’abord surprises de la proposition lorsque Jonas la leur a expliquée il y a quelques mois, elles se sont merveilleusement prises au jeu. De notre point de vue de médiateur·trice, cette façon de clore le parcours nous a pleinement satisfait : elle cristallisait de façon impressionniste ce que nous avons traversé et permettait un moment de partage convivial.