Rencontre publique avec Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós
Création contemporaine et invention du peuple
Jeudi 9 mai 2019 à 20h à l’Abri (place de la Madeleine 1, à Genève)

Modération : Catherine Quéloz & Liliane Schneiter
Lecture : Vincent Bonillo

Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós sont théoriciens et commissaires d’exposition basés à Paris, fondateurs de la plateforme curatoriale, Le peuple qui manque, formulation de Gilles Deleuze dans L’Image-Temps, pour exprimer leurs intentions et les fondations de leur engagement. Deleuze écrivait que lorsqu’un colonisateur arrive quelque part, celui-ci déclare «ici il n’y a pas de peuple», «le peuple manque», et que c’est donc le rôle de l’artiste, et plus particulièrement du cinéaste de contribuer à l’invention de ce peuple qui manque. « … le peuple qui manque est un devenir, il s’invente, dans les bidonvilles et les camps, ou bien dans les ghettos, dans de nouvelles conditions de lutte auxquelles un art nécessairement politique doit contribuer ».

Le peuple qui manque organise depuis 2005 des programmations de cinéma, des expositions, des colloques, et travaille à articuler différents savoirs faisant converger et dialoguer l’art et les sciences sociales, afin de questionner l’actualité d’une pensée politique dans le monde globalisé. Cette plateforme archive, diffuse et parfois édite des films, vidéos et documents liés au cinéma expérimental et à l’art politique.

En collaboration avec l’Abri