Rencontre publique avec Wajdi Mouawad
Culture et sauvagerie
Mardi 11 décembre 2018 à 20h au Théâtre du Passage (passage Maximilien-Meuron 4, à Neuchâtel)

Modération : Mathieu Menghini
Lecture : Robert Bouvier

Né en 1968, l’auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad passe son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec. Il obtient en 1991 le diplôme en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada. Il codirige aussitôt avec Isabelle Leblanc sa première compagnie, Théâtre Ô Parleur.
Parallèlement, il prend en 2000 la direction artistique du Théâtre de Quat’Sous à Montréal. En 2005, il crée les compagnies Abé Carré Cé Carré au Québec et Au Carré de l’Hypoténuse en France. Il est en 2009 l’artiste associé de la 63e édition du Festival d’Avignon. Il est directeur artistique du Théâtre français du Centre national des Arts d’Ottawa de 2007 à 2012. Depuis septembre 2011, il est artiste associé au Grand T, théâtre de Loire-Atlantique à Nantes. Il est nommé en avril 2016 directeur du théâtre national de la Colline.

Sa carrière d’auteur et de metteur en scène s’amorce au sein du Théâtre Ô Parleur en portant au plateau ses propres textes. En 1997, il écrit et met en scène Littoral ; puis Rêves, Incendies et Forêts. En 2008, il écrit, met en scène et interprète Seuls. En 2009, il se consacre au quatuor Le Sang des Promesses. Puis en 2011, Temps est créée à la Schaubühne Berlin. Il écrit des pièces et récits pour enfants, des entretiens, ainsi que les romans Visage retrouvé et récemment Anima. 
Il s’est consacré à porter au plateau les sept tragédies de Sophocle. Son dernier cycle Domestique prolonge sa recherche autour d’univers familiers, avec la création de Sœurs en 2014, puis de Frères avec Robert Lepage, suivis de Père et Mère. Récemment, il a mis en scène Tous des oiseaux (2017).

Distingué par de nombreux honneurs dont le Prix de la Francophonie de la Société des auteurs compositeurs dramatiques en 2004 pour l’ensemble de son travail, il est nommé Chevalier de l’Ordre National des Arts et Lettres puis Artiste de la paix en 2006, reçoit le Doctorat Honoris Causa de l’École Normale Supérieure des Lettres et Sciences humaines de Lyon ainsi que le Grand Prix du théâtre de l’Académie française.

Les textes lus par le comédien Robert Bouvier
Wajdi Mouawad, Le Scarabée / Sophocle, Antigone / Wajdi Mouawad, Anima

En collaboration avec le Théâtre du Passage