Choeur Pylade 17/18

Pylade (1967) est le titre d’une très forte pièce de théâtre du poète Pier Paolo Pasolini (1922-1975) sur laquelle Jean-Michel Potiron – l’un des artistes parrains de La Marmite – a attiré notre attention.
Dans cette continuation politico-fantastique de l’Orestie, Pasolini veut faire apparaître la trilogie d’Eschyle comme une œuvre sur la naissance des institutions démocratiques de la Polis. Pylade révèle un chœur composé de travailleurs, de pauvres gens, de récents immigrés, d’enfants et d’aînés, de bandits aussi, associés sur le difficile chemin de l’émancipation. Un chemin fait d’espoirs et de doutes, de dépits, de colères et d’élans.
Ce peuple à la conquête d’« aubes merveilleuses » nous a paru offrir un puissant et juste symbole de l’action du Chœur Pylade de La Marmite lequel assemble les participants des parcours des saisons antérieures.
L’idée majeure est de donner un temps indéfini à l’appropriation culturelle et citoyenne et d’offrir un nombre plus important encore de sorties culturelles (arts plastiques, arts de la scène, cinéma et rencontres avec des intellectuel.le.s). Les sorties proposées participent du programme général des parcours ordinaires de la saison en cours de La Marmite.

Nous avons par ailleurs dans l’idée que le Chœur Pylade – parce que composé d’« ancien.ne.s » de La Marmite, de personnes ayant vécu celle-ci « de l’intérieur » – constitue, en somme, un groupe d’« expert.e.s » de la délibération sensible et citoyenne (pour reprendre un terme cher à notre parrain Stefan Kaegi qui parle volontiers d’« experts du quotidien »). Aussi nous importe-t-il que ledit Chœur participe concrètement, à terme, à l’animation d’une respiration essentielle de la vie de notre association : les Veillées (lire rubrique « Evénements ») dans lesquelles, La Marmite interroge avec tous ceux qui le souhaitent – ses finalités et celles, générales, de l’action artistique, culturelle et citoyenne.

Le groupe
La médiatrice
Le médiateur
Le médiateur

Carnet de bord

OCTOBRE 2017