Forbidden di Sporgersi de Barbouillecmise en scène Pierre Meunier

Voici un objet théâtral inclassable. Les images y sont d’une beauté simple, profonde, joyeuse, saisissante, hors normes. Des perspectives mouvantes, animées par des moteurs humains ou électriques, explorent sans relâche l’espace imaginaire et celui du plateau. Un chantier scénique, industriel, poétique et musical défile sous nos yeux. Pour parvenir à ce résultat étonnant, Pierre Meunier, Marguerite Bordat et leur équipe, car il s’agit là d’une « fabrication collective », se sont emparés d’Algorithme éponyme, poème fulgurant d’Hélène Nicolas, dite Babouillec, « autiste sans paroles ».
Jeune auteure avant tout, Babouillec y révèle l’écart « entre son monde intérieur, immensément vaste et libre, et le monde extérieur très occupé à mettre en rang tout ce qui dépasse ». Grand succès au Festival d’Avignon en 2015, ce spectacle libérateur nous submerge de joie par son intelligence, son humour, sa grâce.
Babouillec, autiste, ne peut ni parler, ni écrire. Vers l’âge de vingt ans a lieu un tournant décisif dans sa vie : elle dévoile qu’elle a développé une méthode d’écriture à l’aide de lettres en carton qu’elle dispose sur une feuille de papier. Une vie nouvelle s’ouvre à elle, celle de poétesse. Outre Algorithme éponyme, elle a publié chez Christophe Chomant Éditeur Raison et Acte dans la douleur du silence (mis en scène par Arnaud Stephan en 2011 pour le Festival Mettre en scène) et Soif de lettres.
Pierre Meunier travaille entre autres avec Pierre Étaix, Philippe Caubère, Zingaro, Giovanna Marini, François Tanguy, Matthias Langhoff, Joël Pommerat, et fonde en 1992 la compagnie La Belle Meunière, avec laquelle il conçoit ses propres spectacles.

Source : comedie.ch