Vernissage de la création partagée du Groupe Fernand Pelloutier
Mercredi 9 janvier 2019 à 19h au Cairn (chemin du Jardin Alpin 7, à Meyrin)
Exposition visible du 10 au 13 janvier de 14h à 18h

Le Groupe Pelloutier de La Marmite doit son nom à un important militant syndicaliste révolutionnaire, socialiste et libertaire. Secrétaire général en 1895 de la Fédération des Bourses du Travail, Fernand Pelloutier (1867-1901) théorise le « grève-généralisme ».Le Groupe Pelloutier de La Marmite doit son nom à un important militant syndicaliste révolutionnaire, socialiste et libertaire. Secrétaire général en 1895 de la Fédération des Bourses du Travail, Fernand Pelloutier (1867-1901) théorise le « grève-généralisme ».
Avec lui, les bourses du travail deviennent l’expression d’un syndicalisme intégral. Pensées comme des organisations de solidarité, elles sont dotées de divers services de mutualité : bureaux de placement, caisses de solidarité, caisses de maladie, de chômage, de décès.
On y trouve aussi des bibliothèques destinées à permettre aux travailleurs de mieux comprendre leur situation par la fréquentation des œuvres d’Adam Smith, Proudhon, Marx, Kropotkine, Zola ou Bakounine.Pelloutier y organise également des cours du soir et ambitionne de réaliser un musée du travail : il convenait, en effet, que l’opprimé, selon Pelloutier, s’éduque pour s’émanciper, pour acquérir « la science de son malheur ».

Considérant qu’elle ne se réduit pas au seul périmètre de l’isoloir, le Groupe Pelloutier s’est attaché à penser la citoyenneté en l’élargissant à toutes ses dimensions sociales. Pour aiguillonner leur réflexion, les participant.e.s dudit groupe – issu.e.s de l’association genevoise Argos et accompagné.e.s des médiatrices culturelles et sociales Barbara San Antonio et Éliane Rigamonti – ont :
• assisté à une représentation du spectacle Soulever la politique de Denis Guénoun mis en scène par Stanislas Roquette,
• interrogé la fabrique de la ville grâce à l’exposition Architectures de papier de la Cité Chaillot présentée dans les galeries de Forum Meyrin,
• visionné le film de Aki Kaurismaki, Le Havre à Fonction : cinéma,
• dialogué, enfin, avec le philosophe et dramaturge Alain Badiou à la Maison de Rousseau et de la littérature.

Témoin et acteur du parcours du Groupe Pelloutier, le photographe Steeve Iuncker a réalisé des images et des sons en collaboration avec les participant.e.s dudit parcours.