Christophe Studer se départit d’une carrière de physicien pour s’immerger pleinement dans le monde sonore. Il arrache un diplôme professionnel à l’Ecole de Jazz de Montreux et se voue dès lors – comme pianiste et compositeur – à une passion sans limite pour l’improvisation libre et la vulgarisation culturelle.
Co-fondateur et directeur du centre des métiers des arts de la scène et du spectacle Ton sur Ton à La Chaux-de-Fonds, c’est surtout par le collectif d’improvisateurs de La Bouillie d’Heidi que Christophe Studer s’amuse à l’international : Foulant les scènes, les églises, les cathédrales et les centres culturels à travers le globe, il y partage dans une bruyante euphorie ses musiques improvisées et ses projets de composition participative.
En marge de cette activité artistique, il s’oriente vers la gestion culturelle (DAS à UNIL-EPFL) puis vers l’animation et la médiation culturelle (CAS à La Manufacture).

Il accompagne le parcours du Groupe Carol Gilligan (saison III).