Née au printemps 1973, j’ai grandi au pied des dents du midi en Valais.
J’ai fait mes premières gammes de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Lausanne sous la direction d’André Steiger. Dans le cadre de mes études en Travail Social à la HETS de Genève, j’ai eu l’occasion de vivre une année à Paris où je me suis formée aux techniques du Théâtre de l’Opprimé avec Augusto Boal et ses comédiens. Ce compagnonnage de plusieurs années m’a permis de pratiquer et d’intervenir sur divers projets de terrain pour le compte du Centre du Théâtre de l’Opprimé. Parallèlement, j’ai développé de nombreuses interventions avec cette méthode à Genève. Un des postulats d’Augusto Boal est l’utilisation du théâtre comme outil de conscientisation et de libération individuelle et collective. Sa méthode offre la possibilité à chacun d’utiliser l’espace théâtral comme lieu de répétition et de transformation afin de (re)devenir acteur de sa vie. En ce sens, le Théâtre de l’Opprimé est un acte politique.
Tout en travaillant comme éducatrice auprès d’adolescent et d’adultes en rupture, j’ai continué à me former à l’animation d’atelier d’expression créatrice à l’Art Crû ainsi qu’à l’animation d’atelier de mise en jeu du corps avec Marc Guiraud et Aline Ribière à Bordeaux. J’ai ponctué ces appren-tissages par un diplôme d’art thérapeute il y a quelques années.
Ma pratique professionnelle se conjugue aujourd’hui entre l’accompagnement psychosocial individuel hors institution, l’animation d’atelier de médiation artistique et des projets de Théâtre de l’Opprimé sous mandat, ainsi que la pratique d’art thérapie en indépendante.
Profondément convaincue que la stimulation de la créativité par la pratique artistique participe au développement des potentialités de l’être humain et à son équilibre, je transmets également aujourd’hui mes compétences à la HETS de Genève comme enseignante vacataire.

Eliane Rigamonti accompagne le parcours Pelloutier (saison II).