Licenciée en Lettres (français et philosophie), Marie-Laure König travaille durant 5 ans à l’Université de Lausanne en tant que collaboratrice scientifique dans le domaine de la littérature romande. Elle effectue également un parcours dans l’enseignement avec des élèves en difficulté scolaire, de jeunes adultes en réinsertion socio-professionnelle, et, depuis 6 ans, auprès d’adolescents migrants. Son engagement se situe autour de problématiques liées à l’exclusion/insertion scolaires et sociales, et à l’appropriation et au partage de la parole par et entre les divers acteurs sociaux.
Son intérêt pour l’écriture et l’expression scénique (qu’elle expérimente par des projets personnels d’écriture, de poésie orale et, à deux reprises, de dramaturgie pour une compagnie théâtrale) l’amène à explorer dans son enseignement des ateliers de théâtre et d’écriture, et à collaborer avec des écrivains et metteurs en scène pour la création de spectacles scolaires. Plus largement, elle envisage les objets culturels comme points de rencontre privilégiés où croiser, partager, questionner les diverses perspectives humaines sur notre être au monde.
Ces expériences, ainsi qu’un projet mené pour son mémoire de Master HEP, liant médiation, écriture et théâtre, l’ont incitée à entreprendre la formation CAS en animation et médiation théâtrales à la Manufacture à Lausanne.

Elle accompagne le parcours du Groupe Carol Gilligan (saison III).