Parcours

Les maîtres fous

Durant de la saison 2016-17, à Genève, le Groupe Les maîtres fous a exploré la thématique des peurs.

Il était constitué de jeunes participants aux ateliers créatifs de l'assocation Accroche, des artistes Laurence Yadi et Nicolas Cantillon et des médiateur·ices Barbara San-Antonio et Nicolas Joray.

Image d’illustration © Jean Rouch, Les Maîtres fous, 1955

Présentation

En 1955, Rouch immortalise les pratiques rituelles de la secte religieuse des Haoukas exécutées par les immigrés pauvres d’Accra au Ghana. Ces rites consistent en l’incarnation par la transe des figures de la colonisation. Les drames et les sacrifices d’animaux semblent aider les Haoukas à maîtriser leur situation de dominés, leurs angoisses.

Le Groupe Les maîtres fous a interrogeré nos peurs existentielles et citoyennes, individuelles et collectives.

Activités

De manière à interroger la thématique des peurs, le Groupe Les maîtres fous :

  • a assisté à une représentation de la pièce chorégraphique de Lisbeth Gruwez : We’re pretty fuckin’ far from okay, au Théâtre du Loup, dans le cadre de La Bâtie – Festival de Genève ;
  • a conversé à l’Hôtel Cornavin de Genève avec le sociologue de Berkeley Loïc Wacquant;
  • a assisté à la projection du film de Tod Browning Freaks ou La Monstrueuse Parade à Fonction : cinéma à Genève ;
  • s’est rendu, enfin, à Lausanne pour visiter l’exposition Pas de panique! au Musée de la main.

Groupe

Le groupe est ainsi nommé en hommage au documentaire ethnographique de Jean Rouch.

Participant·es

Les participant·es du groupe Les maîtres fous sont issus d’ACCROCHE – Scène active.

L’Association ACCROCHE a mis en place ce programme de longue durée, en lien avec les arts de la scène qui offre à des jeunes entre 17 et 25 ans la possibilité de construire leur propre projet, sur le plan personnel et professionnel, dans un environnement collectif.

Intervenant·es