Parcours

Miriam Makeba

Durant de la saison 2018-19, dans le canton de Genève, le Groupe Miriam Makeba a exploré la thématique de la liberté.

Il était constitué de femmes migrantes, de l’artiste Mirjana Farkas et des médiatrices Evelyne Vachoux et Magali Raspail.

Présentation

Sommes-nous libres ou vivons-nous dans une prison à l’air libre ? Les causalités psycho-sociales, économiques ou culturelles qui pèsent sur nos comportements et nos représentations ne valident-elles pas l’irresponsabilité des individus ?
Pouvons-nous échapper à la nécessité ? La liberté n’est-elle qu’illusion ? Ne gît-elle que dans l’ignorance des causes qui nous font agir comme le suggère Spinoza ?

Lire la suite

Vivre émancipé.e, s’objectiver dans des activités qui sont leurs propres fins n’implique-t-il pas un pouvoir sur les circonstances, le contrôle de nos existences – lesquels passent par une organisation solidaire et consciente de la vie sociale ?

Activités

De manière à interroger la thématique de la liberté, le Groupe Miriam Makeba :

  • a assisté au Théâtre Am Stram Gram au spectacle Open Cage de Damien Droin sur le thème de l’enfermement, de nos barrières mentales et sur la manière, peut-être, de s’en affranchir ;
  • a visité dans les galeries de Forum Meyrin une exposition profonde et bigarrée intitulée La Fabrique du Monde qui interroge la pluralité des façons de se le représenter ;
  • a rencontré, au Théâtre des Marionnettes de Genève, Isabelle Frémeaux et John Jordan, les cofondateurs du collectif d’art activiste Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle, qui conjugue liberté et utopie ;
  • a visionné, enfin, dans la salle de projection du Théâtre de Saint-Gervais, le film Fatima réalisé par Philippe Faucon qui arrime l’émancipation au quotidien d’une femme du commun.

Groupe

Le groupe portant le nom de la chanteuse d’ethno-jazz et militante sud-africaine. Des décennies durant, Miriam Makeba (1932-2008) usa de son art pour dénoncer l’apartheid, l’assujettissement de son peuple. Sa trajectoire nous rappelle que la liberté est un combat.

Participant·es

Le Groupe Miriam Makeba est constitué de femmes migrantes réunies par l’association camarada.

Intervenant·es

Carnets de bord