Parcours

Léonard de Vinci

Durant de la saison 2018-19, dans le canton de Genève, le Groupe Léonard de Vinci a exploré les thématiques de la création et de la créativité.

Il était constitué de migrant·es résidant·es au camping de Bois de Bay, de l'artiste Robert Clerc et des médiatrices Coé Blanchard et Florence Terki.

Image d’illustration © Léonard de Vinci, La Joconde (1503-1506)

 

 

Présentation

Qu’est-ce que créer ? Sommes-nous toutes et tous artistes ? La création, par ailleurs, n’est-elle qu’affaire artistique ? Invente-t-on vraiment « ex nihilo » ? Se produit-on soi-même en produisant ?
Ce groupe sera incité à interroger les notions de création et de créativité dans tous leurs miroitements, leurs soubassements et leurs perspectives : artistiques, sociales et existentielles.

Activités

De manière à interroger la thématique de la création et de créativité, le Groupe Léonard de Vinci :

  • a découvert un film aux accents punk – celui du Suisse Stefan Schwietert : Imagine Waking Up Tomorrow and All Music Has Disappeared au Cinéma CDD ;
  • a visité la Maison de la Créativité à Conches – merveilleux antre de la créativité dès les âges les plus tendres ;
  • a pénétré les mystères de la création en assistant à Atelier – une production renversante des artistes flamands du tg STAN à La Comédie de Genève ;
  • a rencontré, à L’Abri de Genève, les deux animateurs de la structure curatoriale Le peuple qui manque, une plateforme articulant cinéma expérimental et invention politique.

Groupe

Souvent décrit comme le symbole de l'esprit universel de la Renaissance, Léonard de Vinci incarne, peut-être sans réel fondement historique, l’uomo universale ou le génie scientifique.

Participant·es

Le Groupe Leonard de Vinci est constitué des exilé.es du camping de Bois de Bay, installés par l’Hospice général.

Intervenant·es