Parcours

Baruch Spinoza

Durant de la saison 2017-18, dans le canton de Vaud, le Groupe Baruch Spinoza a exploré la thématique de l'attention.

Il était constitué d’exilé.es de l’association Palabres, de l’artiste Jean-Daniel Piguet et des médiatrices Florence Savioz et Anouk Schumacher.

Image d’illustration © Anonyme, Portrait de Spinoza (v. 1665)

 

Présentation

Matérialiste conséquent, source des Lumières radicales et d’une exigence démocratique singulière, Spinoza a influencé les meilleures productions des sciences humaines et sociales.

Auteur d’une inestimable Ethique, inspirateur de maintes esthétiques contemporaines, Spinoza exerça également, pour subvenir à ses besoins, le métier de polisseur de lentilles…

Lire la suite

De quoi en faire le légitime prête-nom d’un groupe interrogeant l’esthétique et l’éthique de l’attention, du regard.

Activités

De manière à interroger la thématique de l'attention, le Groupe Spinoza :

  • s’est rendu d’abord au MCBA de Lausanne afin d’y découvrir les œuvres du dissident chinois Ai Weiwei subversivement cachées dans les étages du Palais de Rumine ;
  • est monté ensuite à bord du camion affrêté par le dramaturge suisse Stefan Kaegi dans Cargo Lausanne, programmé par le Théâtre de Vidy, lequel a conduit les spectateur·ices en des endroits négligés de la région afin de le rendres sensibles à la réalité de camionneur·euses aux destins méconnus ;
  • a rencontré, à Vidy, le littérateur Yves Citton, spécialiste de l’écologie et de l’économie de l’attention ;
  • enfin, a conclu ce parcours à la Cinémathèque suisse de Lausanne avec le Rashômon du maître japonais Kurosawa, forme d’illustration trépidante du perspectivisme nietzschéen.

Groupe

Baruch Spinoza (1632 – 1677) est sans conteste l’un des esprits les plus brillants que l’humanité aie produit. Corps et esprit, déterminisme et liberté, dieu et nature, pouvoir et puissance, maints dualismes ont été revisités voire renversés par le philosophe d’Amsterdam.

Participant·es

Le Groupe Spinoza était composé d’usagères et d’usagers de la jeune association vaudoise Palabres.

Intervenant·es