Parcours

"Détourneurs"

Durant la saison 2023-24, dans le canton de Neuchâtel, ce groupe a exploré la thématique de l'équivoque.

Il rassemble des bénéficiaires du Service de l'action sociale, l'artiste Lucas Schlaepfer et les médiatrices Sylvie Pipoz et Ailén Bilat Giorgis.

© Marcel Duchamp, Fontaine (1917), réplique de 1964 certifiée par l'artiste et réalisée par Arturo Schwarz

Présentation

Dans son roman Mrs Dalloway, l’autrice Virginia Woolf explore la complexité des pensées, des relations et des expériences humaines qu’elle présente comme multiples et sujettes à interprétation. La soirée mondaine organisée par Mme Dalloway, une femme de la haute société londonienne, permet à la romancière de montrer que les motivations derrière les paroles et les gestes des personnages sont comprises par ceux-ci en fonction de leur bagage émotionnel et de leurs attentes. Quant à Clarissa Dalloway, elle cache derrière son « moi public » sa véritable identité intérieure.

Une pièce montée, premier roman de Blandine Le Callet, fait le récit d’un mariage bourgeois à la campagne. Chaque chapitre adopte le point de vue d’un protagoniste différent, révélant que sous les habits du dimanche et les sourires de façade se cachent des émotions bien moins nobles : jalousie, rancœur, mesquinerie, tristesse. Le roman égraine les étapes typiques d’une journée de noce tout en offrant une galerie de portraits qui achève de convaince que les apparences sont souvent trompeuses.

La manière dont nous percevons les événements et les personnes qui nous entourent est équivoque car elle dépend de notre humeur du moment, de notre vécu personnel… Comment la façon dont nous comprenons le monde est-elle façonnée par nos expériences et notre identité ? Existe-t-il plusieurs manières de voir une même réalité ? Le temps donne-t-il de nouvelles teintes à nos souvenirs ? Sommes-nous les mêmes personnes tout au long de notre vie ?

Activités

De manière à interroger la thématique de l'équivoque, le groupe :

Groupe

Le thème du parcours, l’équivoque, peut être exploré très largement. Le travail mené par le groupe avec l’artiste Lucas Schlaepfer explore l’équivoque à travers le double sens que l’on peut percevoir ou donner à des objets, des situations du quotidien. Le vécu des membres du groupe a une place importante dans le travail créatif. Le choix du nom pour le groupe est équivoque également. Que doit-il transmettre ? Le nom d’un ou d’une artiste qui a exploré cette thématique ou la démarche elle-même menée par le groupe ? Après réflexion, l’entier du groupe a souhaité un nom qui représente leur démarche, à savoir "Détourneurs".

Participant·es

Le groupe est constitué de 15 bénéficiaires du Service de l'action sociale du Canton de Neuchâtel.

Intervenant·es

Carnets de bord

Partenaires

La Marmite remercie les partenaires qui soutiennent la mise en oeuvre de ce parcours.