Parcours

Anima

Durant la saison 2022-23 dans le canton de Vaud, le Groupe Anima a exploré la thématique du souffle.

Il est constitué d'usager·ères du SSL, de l’artiste Fabrice Gorgerat et des médiatrices Muriel Orts et Jordane Altermath.

© Hayao Miyazaki, Le vent se lève (2013) Nibariki - GNDHDDTK

Présentation

Dans la tradition biblique, le souffle de Dieu est porteur de vie. Le Livre de la Genèse raconte ainsi que Dieu "forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant" (Genèse, 2.7). N'attribut-on pas d'ailleurs justement la rédaction de la Bible à une "inspiration" divine ? Traditionnellement, ce sont aussi les artistes qui seraient au bénéfice d'un souffle créateur. L'inspiration, la fulgurance d'une idée permettrait à l'artiste de faire naître l'œuvre, jaillir une forme ou une parole. Qu'en est-il alors du commun des mortels ? Ne leur laissera-t-on les notions de souffle et d'inspiration qu'en lien avec la respiration ?

Activités

De manière à interroger la thématique du souffle, le Groupe Anima :

  • s'est rendu au Théâtre de Vidy-Lausanne pour voir le spectacle Les Porte-Voix de Yasmine Hugonnet, un cabaret ventriloque dansé;  
  • a assisté à la projection du film d'animation Le vent se lève d'Hayao Miyazaki au Cinéma CityClub Pully
  • a découvert à Pomy l'atelier de la souffleuse de verre Valérie de Roquemaurel
  • a rencontré le consultant vocal Robin de Haas
  • a visionné à l'Arsenic la dernière création de Pamina de Coulon : FIRE OF EMOTIONS : Niagara 3000

Groupe

Le Groupe Anima a été baptisé avec le mot latin signifiant "souffle", "âme", d'où dérive le terme animal. Le même mot est également la troisième personne du singulier du passé simple du verbe animer.

Participant·es

Le Groupe Anima réunit des bénéficiaires du Service social de la Ville de Lausanne.

Intervenant·es

Création partagée

Performance

Le groupe Anima a présenté une installation performative mise en scène par Fabrice Gorgerat, évoquant de manière poétique les sensations d’avoir le souffle coupé, de manquer de souffle ou de reprendre son souffle. La pièce a été réalisée lors d’une résidence de création de deux semaines avant d’être présentée devant un public d’une trentaine de personnes.

Carnets de bord

Partenaires

La Marmite remercie les partenaires qui la soutiennent dans la mise en oeuvre de ce parcours.